siège glencore

A 6 000 tonnes par an, Tesla serait un acteur majeur de l’industrie des batteries électriques.

Le constructeur de voitures électriques, Tesla va acheter au géant suisse du cobalt, utilisé dans les batteries lithium-ion, pour fournir en métal ses deux nouvelles usines à Shanghai et Berlin. Selon le ‘Financial Times’ à l’origine de l’information, l’accord, qui accroît la dépendance de Tesla vis-à-vis des approvisionnements en provenance de la République démocratique du Congo, donnera un coup de fouet aux activités de Glencore dans le domaine du cobalt après une chute des deux tiers du prix du métal au cours des deux dernières années, qui a atteint désormais environ 30.000 dollars la tonne. Tesla mettra le cobalt à la disposition de ses partenaires batteries comme Panasonic, LG Chem ou autres. Glencore a récemment signé deux accords avec des fabricants de batteries:

avec SK Innovation: jusqu’à 30 000 tonnes de cobalt pour les batteries lithium-ion sur six ans (2020-2025) ou jusqu’à 5 000 tonnes par an.
avec Samsung SDI: jusqu’à 21 000 tonnes de cobalt pour les batteries lithium-ion sur cinq ans (2020-2024) ou jusqu’à plus de 4 000 tonnes par an.

Les données indiquent également que cinq fabricants de batteries sont responsables de 78% de la demande mondiale totale pour l’année 2019.

CATL: 21% (plus de 3 000 tonnes)
LG Chem: 20% (près de 2 900 tonnes)
Panasonic: 17% (plus de 2 400 tonnes)
BYD (première apparition parmi les cinq premiers): 11% (près de 1 600 tonnes)
Samsung SDI: 9% (près de 1 300 tonnes)



Tesla avait indiqué la semaine dernière qu’il soutenait l’approvisionnement en provenance de la RDC, l’un des pays les plus pauvres du monde, « où nous pouvons être assurés que les minéraux, y compris le cobalt, proviennent de mines qui répondent à nos normes sociales et environnementales ».


Adams Intelligence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.