Kamoa_production

 Le conseil d’administration de Kamoa Copper S.A., Mark Farren et Ben Munanga sont heureux d’annoncer que l’usine de concentration de la première phase du projet de Kamoa Copper, avec une capacité de 3,8 millions de tonnes par an (Mtpa), est désormais pleinement opérationnelle. Le 1er juin 2021, les premiers camions de concentrés de cuivre ont été transportés vers la fonderie de la société Lualaba Copper Smelter située à proximité de Kamoa. Les livraisons quotidiennes de concentrés sont désormais en cours. À ce jour, plus de 10 500 tonnes métriques sèches de concentré ont été livrées à la fonderie locale et les premiers lingots de cuivre blister reçus.

Les premiers minerais ont été introduits dans l’usine de concentration le 20 mai et la production du premier concentré de cuivre a commencé le 25 mai, plusieurs mois avant la date prévue. Au 30 juin, 313 000 tonnes de minerai d’une teneur en cuivre de 4,85 % avaient été transportées directement des opérations souterraines de Kakula vers le stock d’exploitation minière (ROM).

L’équipe prépare actuellement les derniers tests de performance de l’usine qui clôtureront les opérations de mise en service C4 ou « à chaud ». Les teneurs des minerais qui alimentent l’usine de concentration devraient augmenter au cours du mois de juillet.

Mark Farren (Directeur Général) a déclaré que « le mois dernier a été consacré à la mise en service de l’usine de la première phase du projet, après la célébration de la première production de concentré de Kamoa. Nous prévoyons atteindre nos objectifs de production de cuivre pour le reste de l’année et nous progressons bien dans la construction de l’usine de concentration de la deuxième phase du projet, qui est toujours en bonne voie pour être achevée à l’avance ».

Un total de 338 000 tonnes d’une teneur en cuivre de 4,59 % a été extrait en juin, comprenait 295 000 tonnes d’une teneur en cuivre de 4,76 % de la mine de Kakula, dont 66 200 tonnes d’une teneur en cuivre de 7,71 % du centre à haute teneur de la mine, et 43 000 tonnes d’une teneur  en cuivre de 3,43 % de la mine de Kansoko.

Les piles de stockage pré-production de Kamoa Copper contiennent maintenant environ 3,4 millions de tonnes de minerai à haute et moyenne teneur à une moyenne mixte estimée à 4,78 % de cuivre. Le cuivre contenu dans les piles de stockage fin mai s’élève désormais à plus de 162 000 tonnes. Alors que l’usine progresse vers sala pleine capacité de conception de la phase 1 et que la mine progresse vers sa capacité de production de la phase 2, les piles de stockage en surface devraient continuer à se constituer à un rythme réduit.

Le 9 juin, Kamoa Copper a annoncé la signature d’accords d’enlèvement de concentrés de cuivre et de cuivre blister avec CITIC Metal (HK) Limited (CITIC Metal) et Gold Mountains (HK)

International Mining Company Limited, une filiale de Zijin, chacun pour 50 % de la production de la première phase du projet Kamoa-Kakula. Avec des accords d’enlèvement en place, Kamoa Copper a également obtenu toutes les autorisations nécessaires pour exporter des produits de cuivre de la mine Kamoa-Kakula vers les marchés internationaux.

Le président du conseil d’administration, Ben Munanga, a déclaré : « Nous sommes extrêmement fiers d’avoir signé des accords d’enlèvement avec CITIC Metal et Zijin à des conditions compétitives au niveau international et nous nous réjouissons de l’accord de traitement à façon à long terme avec la fonderie locale de Lualaba Copper Smelter locale de Lualaba, conformément à notre engagement de créer de la valeur ajoutée dans le pays, qui inclut l’ambition à plus long terme de Kamoa Copper de développer sa propre fonderie éclair (direct-to-blister)».

La mise en service du concentrateur de la première phase et l’autorisation des exportations des concentrés de cuivre sont deux étapes importantes pour Kamoa Copper, car elles marquent la prochaine phase des opérations commerciales de Kamoa Copper, passant de la recherche et du développement à la production. Avec l’accent mis par Kamoa Copper sur la création de valeur ajouté dans le pays et sa capacité à produire du cuivre de haute teneur selon les normes internationales, cette nouvelle phase permettra un développement économique accru pour la RDC.

Les performances environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) de Kamoa Copper sont incluses dans le rapport sur le développement durable d’Ivanhoe Mines récemment publié. Parmi d’autres mesures exceptionnelles, les efforts extraordinaires de Kamoa Copper pour former sa main-d’œuvre locale sont largement présentés, tout comme le Sustainable Livelihoods Program pionnier de Kamoa Copper

Kamoa Copper SA est détenue conjointement par Ivanhoe Mines (39,6%), Zijin Mining Group

(39,6%), Crystal River Global Limited (0,8%) et le gouvernement de la République démocratique  du Congo (20%). Kamoa Copper a commencé la production de concentrés de cuivre en mai 2021 et, grâce à des expansions progressives, sera en mesure de devenir l’un des plus grands producteurs de cuivre au monde. Kamoa Copper SA sera alimentée par de l’hydroélectricité propre et renouvelable et figurera parmi les plus faibles émetteurs de gaz à effet de serre au monde par unité de métal produit. Ivanhoe Mines explore également de nouvelles découvertes  de cuivre sur ses permis d’exploration en propriété exclusive de Western Foreland en RDC, près de la mine de Kamoa.

Serge Egola Angbakodolo

Congovirtuel Consulting Group

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.