Le début de la production commerciale du cuivre concentré à Kamoa-Kakula en République démocratique du Congo (RDC), a été salué comme  » un développement important pour le marché mondial du cuivre » . » Un moment historique pour toute l’humanité » alors que la plupart des mines du cuivre les plus productives actuelles sont vieilles de plusieurs décennies. À l’exception de rares projets tels que le projet Cascabel de SolGold en Équateur et le projet Quellaveco d’Anglo American au Pérou, il n’y a pas eu de découvertes significatives depuis de nombreuses années dans le domaine du cuivre.Une récente analyse S&P Global des découvertes importantes de cuivre entre 1990 et 2020 montre que sur les 229 gisements découverts au cours de la période, seuls trois ont été trouvés au cours des trois dernières années.

Le négociant en matières premières et mineur Glencore (LON : GLEN) devrait redémarrer ses opérations sur son site de Mutanda en RDC en 2022. Mutanda est la plus grande mine de cobalt au monde et produit également de grandes quantités de cuivre. Le projet Kamoa-Kakula est donc considéré par les experts comme le plus grand  projet de cuivre en expansion dans le monde.

La réussite de  Ivanhoe Mines saluée par le président

Kamoa Copper est une co-participation entre Ivanhoe Mines (39.6 %), Zijin Mining Group (39.6 %), Crystal

River Global Limited (0.8 %) et la République démocratique du Congo (20 %). Le début de la production du plus grand projet minier de cuivre depuis des décennies ce 26 mai a été accueilli avec une très grande satisfaction par tout le monde au moment où les principales économies mondiales s’ouvrent après le confinement. Son Excellence Félix Tshisekedi, Président de la République démocratique du Congo, a souligné l’importance de cette mise en production chez Kamoa-Kakula: “La mise en production du concentré de cuivre à la mine de Kamoa-Kakula est une indication que la RDC est favorable aux affaires et à l’investissement. Nous félicitons Ivanhoe Mines d’avoir franchi cette étape suite à cette découverte de niveau mondial.”a renchérit le président Congolais.

 La réussite du projet Kamoa-Kakula est très bénéfique pour l’économie de la RDC et les communautés locales a l ‘heure ou les cours du cuivre bat tous les records.Le cuivre a gagné 28,1% depuis la fin de l’année dernière et est en hausse de 114,9% par rapport à son plus bas de 2020.

Une nouvelle interdiction des exportations de concentré de cuivre

Cependant, cette réussite d’Ivanhoe a été entachée un jour plus tard par l’annonce par le gouvernement de la RDC d’une nouvelle interdiction des exportations de concentré de cuivre, sauf si les entreprises ont obtenu des dérogations, ce qu’Ivanhoe a demandé mais n’a pas encore reçu.

Ivanhoe Mines a déjà déposé une demande de dérogation et est en pourparlers avec le ministre des mines.

« Les règles reconnaissent qu’une dérogation peut être justifiée pour un certain nombre de raisons », a déclaré la présidente et directrice financière Marna Cloete dans un communiqué. « Kamoa Copper a déposé les documents de demande nécessaires et nous avons eu des discussions constructives avec le ministre des Mines sur l’obtention d’une dérogation pour Kamoa-Kakula compte tenu des limitations actuelles de la capacité de fusion dans le pays. »

Victor Manea

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.