RDC-Kasaï-Oriental : plus de 400 têtes d’érosions menacent la ville de Mbuji-Mayi

La ville de Mbuji-Mayi, la capitale des diamants dans la province du Kasaï-Oriental, est menacée de disparition par 400 têtes d’érosions éparpillées à travers toutes les communes qui composent cette ville à savoir Dibindi, Muya, Bipemba et Kanshi, a fait savoir le Directeur général de l’Office des voiries et drainage (OVD) aux médias.

L’information a été annoncée lors d’une visite des chantiers de la ville de Kinshasa, par le directeur général de l’OVD qui revenaient d’une autre visite d’inspection dans cette contrée du pays. Il a affirmé que son office réalise un projet d’infrastructures dans le cadre du projet Tshilejilu (pilote), mais celui-ci se trouve confronté aux problèmes d’approvisionnement en matériaux et en matière de construction nécessaires pour les travaux, notamment, la carrière des grès et les usines de concassage des pierres et celle d’enrobée. L’approvisionnent pour l’espace Kasaï se fait à partir du Katanga et de l’Angola.

Par ailleurs, il a relevé que les érosions sont favorisées par la nature du sol qui est essentiellement sablonneux et l’éloignement des exutoires naturels où il faut drainer les eaux de surface.

En outre, la ville de Mbuji-Mayi est baignée par quatre grandes rivières à savoir : Lubilanji, Kanshi, Muya et Lukalenga mais qui se trouvent aux extrêmes de cette entité et n’offrant pas la faciliter de drainage des eaux des pluies. En dépit de ces difficultés, a souligné M. Tumba, l’OVD rassure la population de sa maitrise sur certains sites où les maisons d’habitation et d’autres infrastructures socioéconomiques étaient menacées.

Il a ajouté que son office est à pieds d’œuvre sur les avenues Lusambo, Laurent Désiré Kabila et Lumumba, avant de relever que dans le cadre de ce projet, le Gouvernement a chargé l’OVD de réhabiliter et de construire 100 Km des routes urbaines des l’espace Kasaï.

Gisèle Mbuyi/Digitalcongo

Related posts

Leave a Comment