Les rebelles du M23 continuent de lancer des attaques contre des localités et des positions de l’armée congolaise en territoire de Rutshuru et Nyiragongo (Nord-Kivu).

Après sa tentative de s’emparer de la commune rurale de Kibumba, à une vingtaine de kilomètres de la ville de Goma le dimanche 13 novembre dernier,  ce lundi 14 novembre, le groupe armé a principalement visé le village Gikeri en cheval avec les territoires de Rutshuru et Nyiragongo. Puis, une autre attaque a été signalée vers Tongo dans le parc national de Virunga.

Selon les forces vives locales, les rebelles et leurs alliés rwandais auraient visé Hehu, une colline stratégique pour Kibumba et Buhumba avec un point culminant important à ce stade de la guerre.

Toutefois, il ont été mis en difficulté par l’armée congolaise et ont enregistré d’importantes pertes.

Le porte-parole des opérations Nord-Kivu Sokola 2 rassure que les forces loyalistes continuent de repousser les assaillants à l’issue de ces affrontements qui ont débuté le dimanche 13 novembre.

Le colonel Ndjike Kaiko Guillaume promet que l’armée ne ménagera aucun effort pour mettre complètement fin à l’agression.

« L’armée rwandaise et ses alliés du M23 ne cessent de lancer des assauts sur nos différentes positions. Hier, ils ont une fois de plus oser attaquer une de nos positions et ils ont fait face à la puissance de feu des FARDC. Nous avons repoussé l’ennemi qui a connu beaucoup de pertes et à l’heure où je vous parle, nous sommes en train de les attaquer en profondeur. L’objectif des FARDC, c’est de ramener cette agression d’où elle est venue. Que la population soit rassurée que son armée n’abandonnera rien tant qu’un seul centime de la République », a-t-il dit à la presse ce lundi 13 novembre.

Jusqu’à ces jours, en plus de la cité frontalière de Bunagana ainsi que d’autres localités, l’ennemi reste concentré dans les cités de Kiwanja et Rutshuru-centre où il est cité dans des pillages, des enlèvements et d’autres exactions.

Isaac Kisatiro, à Butembo/7sur7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *