Lutundula_Isabel_Tshombe

L’ambassadrice de la République démocratique du Congo en France Isabel Machik Tshombe a été rappelée le 29 décembre à Kinshasa par son ministre de tutelle Christophe Lutundula, soupçonnée de malversations financières. Plusieurs millions de dollars auraient été siphonnés ou détournés avant et durant sa gestion, des faits décelés à l’issue d’une mission de contrôle effectuée en octobre à Paris.

En poste à Paris en France depuis janvier 2022, Isabel Tshombe est sommée de rentrer à Kinshasa « avant le 15 janvier 2023 », selon une note du ministre des affaires étrangères, Christophe Lutundula, transmise à l’ambassadrice le 27 décembre et publiée sur les réseaux sociaux.

« Sereine, rigoureuse et “droite dans mes bottes”, je le reste », a réagi samedi sur Twitter Isabel Tshombe, qualifiant de « forfaiture » cette « note mouillée d’acide » du chef de la diplomatie congolaise. « Est-ce fortuit ? Savoir dire non à une forfaiture a un prix et je le paye. Rendez-vous à Kinshasa, il n’y aura pas d’honneur perdu ! », a ajouté Mme Tshombe.

Mais la question que se posent nombre d’observateurs avertis est celle de savoir «pourquoi un tel acharnement à l’égard d’Isabel Tshombe ».  « N’y aurait-il pas anguille sous roche avec »la fuite » de ce nouveau document en rapport avec l’Ambassade de la RDC en France ?», s’interrogent-ils.

« Par ailleurs, les autres ambassades dont les chefs de postes diplomatiques ont été nommés en même temps que Tshombe ont-elles été auditionnées comme celle de Paris ?

Si oui, pourquoi les conclusions de ces missions ne sont pas étalées sur les réseaux sociaux et dans la presse. Et si non, pourquoi avoir seulement ciblé l’ambassade de Paris ? », se demandent des analystes.

En effet, il y a bien anguille sous roche au sujet dudit rappel. Car selon une certaine indiscrétion, on reproche à madame Isabelle Tshombe d’avoir fuité la lettre de son rappel sur les réseaux sociaux.

Il y a aussi le dossier Sada Motors révélé par Africa Intelligence d’un montant de 15 millions de dollars, celui-ci avait été conclu en décembre 2021 avec le ministre des affaires étrangères Christophe Lutundula Apala. Le « deal » prévoyait la livraison dans un délai de six mois de 167 véhicules. Des livraisons qui tardent à venir.

En outre selon une certaine langue, Isabel Tshombe est soupçonnée de rouler pour Moïse Katumbi en rupture avec Christophe Lutundula qui a fait allégeance au Président Félix Tshisekedi au détriment de son ancien mentor.

Coco Kabwika

5 commentaires sur « RDC : Le dessous des cartes du rappel d’Isabel Tshombe à Kinshasa »

  1. Nous devons être logique avec nous même. Soit nous soutenons la vision du Chef de l’État ou soit nous sommes opposants à sa vision .
    Vous trouverez normal qu’un VPM de la République puisse mettre à la place publique le rapport d’une commission d’enquête diligenter à Paris avant même que la dite commission ne se prononce.
    Deuxième quel intérêt qu’il anime pour qualifier un Ambassadeur de détournement alors que les opposants du régime utilisent ce concept pour se moquer du Président qui est entouré des voleurs. Donc c’est facile à comprendre que la personne qui a fuite ce document est l’ennemi de la République et du Président Fatshi

  2. Notre ambassadrice accréditée en France est victime de son combat contre les anti valeurs encrées au ministère des affaires étrangères.

    Et on sait bien d où partent les documents internes pour être partagés à la presse et dans les réseaux sociaux.
    Quelle honte pour notre pays , car ils partent du ministère des affaires étrangères à dit un journaliste sur yebisa TV.

    Arrêtez de vous voiler la face avec un schéma qui ne tient pas la route.mr le journaliste qui a écrit cet article.

    Merci

    1. Les antivaleurs encrées au sein du ministère des affaires étrangères c’ est ce qui est la forfaiture dans le tweet de madame l Ambassadeur de la RDC en France.
      Elle s’y oppose justement d’ où les courroux du vice ministre Lutundula sur elle.
      La publication dans les réseaux sociaux et la presse des documents internes que pour l ambassade de France n est donc pas fortuite.
      Je ne pense pas que cette ambassade est la seule à avoir des problèmes. Pourquoi les documents des autres Ambassades ne sont pas publiés.

      Je conclus en disant qu il nous faut en RDC des personnes de la crampe de madame TSHOMBE pour faire voir aux responsables que les choses ne marchent pas selon leur volonté mais selon les normes .

  3. Bonjour,

    C est avec grand intérêt que j’ ai lu votre article . pour raisons , vous l avez publie tardivement que les autres médias et je m’ attendais à savoir un peu plus dans ce dossier avec des éléments nouveaux.

    Dommage.

    La forfaiture n’ est pas la note du vice premier ministre des affaires étrangères. C est ce que moi j ai compris du tweet de l Ambassadeur de la République Démocratique du Congo en France.

    Par ailleurs, la partie relative au dossier sada tombe comme un cheveu dans la soupe dans votre article. Pourquoi l avoir mis dans cet article ? Je ne vous soupçonne pas des intentions cachées mais je pose la question.

    Pour terminer, votre analyse est faible et ne tient nullement pas la route.

    L Ambassadeur Isabel TSHOMBE va partager ( meme si vous ne le confirmer pas)dans les réseaux sociaux une note » mouillée d acide « comme elle dit dans son tweet pour nuire au vice premier ministre tout en jettant sur elle même l opprobre planétaire. Une honte contre sa propre dignité!
    Franchement , je ne comprends pas cette analyse.
    D autre part, vous nous donnez pas les raisons pourquoi cette dame roulerait pour Moïse katumbi. pas d’ éclairage la dessus.

  4. Il faut savoir réfléchir en tant que journaliste.
    Faire fuite le document pour se salir avec conséquence de perdre son poste à Paris.c est ce que Madame TSHOMBE a fait.
    Vous n avez aucune logique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *