RDC: sept militaires tués dans une embuscade par un groupe armé

militaire congolais

Sept militaires congolais ont été tués mardi dans une embuscade tendue par le groupe armé Forces démocratiques alliées (ADF) dans le parc des Virunga, joyau naturel et touristique dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris auprès d’experts.

Un groupe de militaires des Forces armées de la RDC (FARDC) « est tombé dans une embuscade de présumés ADF dans le parc des Virunga (…) Le bilan provisoire est de sept morts« , ont annoncé les chercheurs du Baromètre sécuritaire du Kivu (KST).

Interrogé par l’AFP, un porte-parole de l’armée dans la région, le lieutenant Antony Mualushayi, a confirmé l’incident: « il y a eu affrontement entre nous et les ADF« .

L’officier n’a pas voulu donné immédiatement le bilan de cet incident, ni faire de commentaire.

Rebelles musulmans ougandais

L’accrochage a eu lieu à l’est de Kididiwe dans le territoire de Beni, dans la province du Nord-Kivu. Le parc des Virunga est situé entre le volcan de Nyiragongo et la chaîne des Rwenzori dans la région de Beni, au Nord-Kivu, à la frontière avec l’Ouganda.

Créé sous la colonisation belge en 1925 et classé au patrimoine mondial de l’Unesco, cette réserve naturelle est menacée par l’activisme de nombreux groupes armés dont les ADF dans cette région troublée. 

A l’origine, les ADF sont des rebelles musulmans ougandais qui se sont repliés dans l’est de la RDC en 1995. Leur recrutement s’est élargi depuis à d’autres nationalités et ils se sont mêlés à la population locale. Ils n’ont pas attaqué les frontières de l’Ouganda voisin depuis des années.

Mais ils sont accusés par les autorités congolaises et les Nations unies d’être responsables des massacres de plus de 1.000 civils dans la région de Beni depuis 2014.

RTBF

Related posts

Leave a Comment