Coronavirus: Le prix de la cocaïne s’effondre au Pérou

cocaïne

Le prix de la cocaïne produite illégalement dans le pays a chuté de 58 % entre janvier et avril

La crise sanitaire mondiale a des conséquences sur l’ensemble des filières économiques… vraiment toutes. Le prix de la cocaïne produite illégalement au Pérou s’est effondré de 58 % en raison de l’épidémie mondiale de coronavirus, ont indiqué vendredi les autorités se basant sur un rapport de la Commission nationale pour le développement et une vie sans drogue (Devida).

De 1600 à 625 euros le kilo

Le kilo de cocaïne valait 5.922 soles (environ 1.600 euros) en janvier, et en avril, il ne coûtait plus que 2.426 soles (625 euros). Le rapport relève que la pandémie a provoqué une baisse des prix, sur la même période, de 46 % pour la feuille de coca, et de 51 % pour la pâte basique avec laquelle est ensuite fabriquée la cocaïne. Selon les autorités, l’arrêt de la grande majorité des vols internationaux et le confinement de populations entières ont rendu le trafic de drogue plus difficile à dissimuler, dans des rues vidées de leurs habitants.

Quelque 49.000 hectares de coca sont cultivés au Pérou, où la production de feuilles de cette plante est légale jusqu’à une certaine quantité, pour un usage traditionnel comme le « maté », une infusion à base de feuilles de coca. Quelque 11.000 tonnes de feuilles de coca sont toutefois produites illégalement dans le pays. Deux de ses voisins, la Colombie et la Bolivie, font partie des autres grands producteurs, selon les données de l’ONU.

20minutes

Leave a Comment