En réponse aux « regrets » exprimés par le roi Philippe, Tshisekedi appelle Belges et Congolais à écrire ensemble l’histoire de la colonisation

felix_tshisekedi

Le président congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a appelé la Belgique et la République démocratique du Congo (RDC) à réécrire l’histoire de la colonisation, comme en écho aux « plus profonds regrets pour les blessures » infligées lors de la période coloniale belge au Congo exprimés par le roi Philippe. « J’estime nécessaire que notre histoire commune avec la Belgique et son peuple, soit racontée à nos enfants en République démocratique du Congo ainsi qu’en Belgique sur la base d’un travail scientifique réalisé par les historiens des deux pays », a-t-il déclaré dans son allocution télévisée prononcé lundi soir à l’occasion du 60e anniversaire de l’indépendance du 30 juin 1960.

« Mais le plus important pour l’avenir, c’est de bâtir des relations harmonieuses avec la Belgique parce qu’au-delà des stigmates de l’histoire, les deux peuples ont su construire une relation forte que j’ai pu vivre personnellement lors de mon exil en Belgique, mon autre Congo », a ajouté le chef de l’Etat, dans une référence aux années passées en Belgique.

« C’est ainsi que, n’eut été la pandémie de la Covid-19, j’avais prévu de commémorer les 60 ans de notre indépendance ici à Kinshasa avec comme invité spécial le roi Philippe de Belgique qui, tout comme moi, cherche à renforcer les liens entre nos deux pays sans renier notre passé commun mais dans l’objectif de préparer un avenir radieux et harmonieux au profit de nos deux peuples », a poursuivi M. Tshisekedi.

L’arrivée au pouvoir du président, le 24 janvier 2019, après des élections contestées et reportées de deux ans, a permis une normalisation complète des relations belgo-congolaises, mises à mal par une énième crise dans les dernières années du régime de l’ancien chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange.

Lalibre.be

Related posts

Leave a Comment