La Chine soutient l’interdiction par la RDC de 6  sociétés minières chinoises (Reuters)

tshisekedi_sicomines

La Chine a donné mardi son soutien à un décret du gouvernement provincial congolais interdisant le mois dernier six petites sociétés minières chinoises opérant illégalement.

Cette décision intervient alors que le président de la République démocratique du Congo, Felix Tshisekedi, intensifie son examen minutieux des activités minières chinoises, examinant un accord « infrastructure contre minerais  » de 6 milliards de dollars avec des investisseurs chinois et réévaluant la mine Tenke Fungurume de China Molybdenum.

Le gouverneur de la province du Sud-Kivu, dans l’est du Congo, Theo Kasi, a suspendu les opérations des six petites entreprises chinoises le 20 août, ordonnant à tout le personnel local et étranger de quitter les sites.

Kasi a déclaré que la suspension est intervenue après que les entreprises ont manqué une date limite pour enregistrer leurs activités auprès des autorités.

Kasi a identifié les sociétés comme BM Global Business, Congo Blueant Minerals, Orientale Ressource Congo, Yellow Water Ressources, New Continent Mineral et Groupe Cristal, ordonnant à tout le personnel local et étranger de quitter les sites. Reuters n’a pas été en mesure de contacter les entreprises pour commenter.

Le directeur général du département des Affaires africaines du ministère chinois des Affaires étrangères, Wu Peng, a tweeté que les autorités des provinces chinoises du Zhejiang et du Jiangsu avaient ordonné aux six sociétés de cesser leurs activités et de quitter le Sud-Kivu « dès que possible ».

« Nous soutenons la RDC dans la répression des activités économiques illégales conformément à la loi », a tweeté Wu. Les entreprises seraient punies et sanctionnées par le gouvernement chinois, a-t-il ajouté. Il n’a pas identifié les entreprises ni décrit en quoi leurs activités étaient illégales.

« Nous ne permettrons jamais aux entreprises chinoises en #Afrique de violer les lois et réglementations locales« , a écrit Wu.

 Par Helen Reid Édité par Bate Felix et Peter Graff

Related posts

Leave a Comment