Par erreur, la Pologne vient d’envahir un de ses voisins

Des habitants de la République tchèque ont eu le droit à une drôle de surprise le mois dernier, explique CNN. L’armée polonaise faisait régner sa loi.

C’est un conflit frontalier qui s’est déroulé en Europe, à l’insu de tous ou presque, il y a quelques semaines. L’armée polonaise a envahi puis occupé une partie du territoire de la République tchèque, explique CNN. La Pologne, qui a reconnu sa bévue, explique qu’il s’agit simplement d’un malentendu. Ses soldats ont été en contact direct avec des habitants de la République tchèque, ce qui a déclenché un remue-ménage diplomatique.

La mésaventure s’est déroulée à la fin du mois de mai, près du village de Pielgrzymów, dans le sud de la Pologne. Des militaires de l’armée polonaise qui gardaient la frontière sont passés du côté tchèque et se sont installés sur place. Puis ils ont bloqué des habitants du pays « envahi » qui voulaient simplement visiter une église. Une situation ubuesque qui est remontée jusqu’à l’ambassade du pays en Pologne. Celle-ci a ensuite contacté le gouvernement. Du côté des autorités polonaises, on parle d’un « malentendu » causé « sans intention hostile ». Les troupes se sont ensuite retirées. La République tchèque souligne néanmoins ne toujours pas avoir reçu d’explication officielle.

Une situation particulière

En temps normal, il n’y a pas de présence militaire à la frontière entre les deux pays. Ils font partie de l’espace Schengen et le franchissement des frontières peut donc s’effectuer librement. Mais, en raison de l’épidémie de coronavirus, la Pologne a fermé ses frontières depuis le mois de mars. Une situation qui a pris fin ce samedi 13 juin pour les citoyens de l’Union européenne, selon le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Historiquement, le passé frontalier des deux pays a toutefois été agité. Ainsi, une guerre de sept jours a opposé la Pologne et ce qui était alors la Tchécoslovaquie en 1919 autour du territoire de Silésie de Cieszyn. En 1938, à l’aube de la Seconde Guerre mondiale, la Pologne a aussi annexé la ville de Bohumín. En « vrai », cette fois-ci.

LEPOINT.FR

Leave a Comment