C’est un Omer Egwake humble et conciliateur qui s’est confié, le jeudi 28 janvier au quotidien Forum des As. Longtemps resté sans voix et absent du débat public, le député de la circonscription de Bumba dans la province de la Mongala n’a pas pourtant quitté la scène politique. « Je reconnais Félix Tshisekedi comme Président de la République. Il est le seul et unique chef de l’État », révèle-t-il s’inspirant des Ecritures saintes.

Cependant, Omer Egwake avoue n’avoir pas encore intégré l’Union sacrée. « Ce qui ne m’empêche en rien de reconnaitre que tout pouvoir vient de Dieu comme le dit la Bible dans Mathieu 13 : 1-3 », explique cet ancien membre du Gouvernement Tshibala, doublé de la casquette de serviteur de Dieu dans une église de réveil de Kinshasa.

Face à l’adhésion massive de personnalités et organisations politiques à l’Union sacrée, Omer Egwake considère que « la figure n’exprime pas le coeur. Tous ceux qui ont adhéré à l’Union sacrée sont-ils réellement avec le Chef de l’État ? « , s’interroge-t-il. Néanmoins, poursuit le président et fondateur de l’Alliance des bangala (Alliba), « Ce qui est intéressant, c’est de reconnaitre que Félix Tshisekedi et Joseph Kabila ont évité un bain de sang à la RDC avec la passation pacifique de pouvoir ».

« Nous qui entourons Félix Tshisekedi et Joseph Kabila ne devons pas constituer des obstacles. Nous devons plutôt être de vrais conseillers pour que l’alternance acquise profite à tout le peuple congolais et puisse servir de leçon aux autres pays africains », déclare Omer Egwake Yangembe. Et d’ajouter : « L’idée de Félix Tshisekedi n’est pas un parti politique et tout Congolais épris de paix doit soutenir ».

Par rapport aux nouveaux enjeux politiques,Omer Egwake dit prendre tout son temps pour réfléchir sur le projet de l’Union sacrée susceptible d’apporter la paix et la concorde nationale.

Par ailleurs, l’élu de Bumba est convaincu que personne ne peut lui interdire de soutenir Félix Tshisekedi. « Ce qui est vrai, je suis conscient de tous les bienfaits de Joseph Kabila en ma personne », confesse-t-il.

Le président de l’Alliba reconnaît que c’est sous le régime Kabila qu’il a été, tour à tour, ministre des Sports, d’Aménagement du territoire, vice-ministre du Portefeuille, des PT-NTIC et PCA à l’ex-CMDC. Ces différentes fonctions, avoue-t-il, lui ont permis notamment de s’approcher davantage des Congolais en posant certaines actions sociales. Entre autres, la construction des marchés, l’achat de produits pharmaceutiques et notamment l’installation d’une radio communautaire à Bumba. A Kinshasa, Omer Egwake cite le lancement d’un pont au quartier Yolo, l’encadrement des jeunes à N’Djili, Lemba…parmi les hauts faits de sa contribution au bien-être communautaire.
 Rachidi MABANDU/Forum des As

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.