RDC: Pétition contre Christophe Mboso, 100 signatures déjà récoltées

Le député national Adrien Phoba a exprimé, mardi 21 septembre 2021, sa ferme détermination à faire partir Christophe Mboso N’kodia de la présidence du Bureau de l’Assemblée nationale, en dépit de l’appel au calme du Premier vice-président de cette chambre législative du Parlement de la RD Congo, Jean-Marc Kabund-à-Kabund, lors de la rencontre avec les députés nationaux membres de l’Union Sacrée de la Nation le week-end dernier.

Selon l’élu de Boma, dans la province du Kongo-Central, cette pétition compte déjà 100 signatures récoltées parmi les élus membres de l’Union Sacrée de la Nation. «Si nous aimons le Chef de l’État, nous devons l’aider dans ce sens-là, dire non! Comme nous avons fait la pétition, nous devons arriver jusqu’au bout et faire partir Mboso.Depuis ce week-end, nous avons 100 signatures des membres de l’Union Sacrée de la Nation.

Après notre audience avec le Premier vice-président Jean-Marc Kabund, nous lui avons dit que même si Mboso partait, ça ne va pas changer notre majorité à l’Assemblée», a déclaré Adrien Phoba.Dans le même ordre d’idées, Adrien Phoba a affirmé avoir dit des vérités à Jean-Marc Kabund, lors de cette rencontre.

De son avis, l’Union Sacrée de la Nation ne doit pas fonctionner comme le Front Commun pour le Congo (FCC). «Nous ne devons pas copier nos amis du FCC. Alors quelle est la différence?Ça ne sert à rien. Si nous devons copier les amis, maintenant ça devient une machine, lorsque l’autorité a parlé, même s’il n’y a pas la démocratie au sein même de l’Union, nous devons accepter. Là, nous n’aidons pas le Chef de l’État», a-t-il conclu. Cet élu du peuple accuse le Président de la Représentation nationale d’entretenir la dictature à l’Assemblée nationale et d’étouffer le contrôle parlementaire.

Related posts

Leave a Comment