RDC- USA: L’ héritage de D. TRUMP a la RDC (PART1)

Sur le départ, Trump lève l’embargo qui empêchait l’US Army de former les officiers  congolais

L’administration Trump va permettre aux officiers de cinq Etats africains, jusqu’alors accusés de mobiliser des enfants-soldats dans les rangs de leurs armées, de bénéficier d’une formation militaire américaine. Une décision prise juste avant la présidentielle aux Etats-Unis.

En toute fin de mandat, le président américain Donald Trump a décidé de lever l’interdiction faite à l’US Army de former des officiers de plusieurs armées africaines, jusque-là blacklistées en vertu de la loi sur la protection des enfants-soldats – Child Soldiers Prevention Act (CSPA). Prenant acte des « progrès » effectués par le Cameroun, le Nigeria, la RDC, la Somalie et la Libye dans la lutte contre l’enrôlement d’enfants-soldats, la Maison blanche autorise désormais les officiers de ces armées à bénéficier du programme de formation International Military Education and Training (IMET). Dispensé dans les écoles militaires américaines telles que l’US Army War College ou la National Defense University, il vise à favoriser, sous la supervision de la Defense Security Cooperation Agency (DSCA), les échanges d’élèves-officiers pour renforcer le partenariat militaire entre les Etats-Unis et ses alliés, ainsi que l’interopérabilité de leurs forces.

L’éligibilité des Etats africains au programme a été particulièrement soumise ces dernières années aux volte-face de l’administration Trump. En 2018, la RDC et la Somalie avaient été sanctionnées par Washington, puis ont bénéficié de la levée des sanctions fin 2019. Ces dernières ont été brièvement rétablies avant d’être levées en octobre. Le Nigeria avait quant à lui déjà bénéficié d’une levée de sanctions en 2018.

A travers ce décret, la Maison blanche autorise par ailleurs l’assistance militaire américaine à destination des forces déployées par ces cinq Etats dans des missions de maintien de la paix. Les contingents du Soudan du Sud seront également bénéficiaires de cette mesure.

Africa Intelligence 

Related posts

Leave a Comment