Route transfrontalière : l’entreprise hongroise Duna Aszfalt en pourparlers avec un baron du Katanga

route Tanzanie - katanga

Encore inconnue sur le continent africain, la firme hongroise de BTP Duna Aszfalt cherche des partenaires locaux pour mener à bien un projet de route entre la RDC et la Zambie, qui avait été développé à l’origine par un proche de Moïse Katumbi.

A la tête du projet de route transfrontalière entre la RDC et la Zambie, l’entreprise hongroise Duna Aszfalt mène des discussions préliminaires avec la société Rulco (Rulvis Congo) de l’homme d’affaires congolais Christakis Christodoulou. Ce dernier souhaite participer à la construction de ce tronçon long de 182 km, qui doit traverser les villes de Kasomeno, Kasenga et Chalwe, dans la province congolaise du Haut-Katanga, avant d’atteindre Mwenda, en Zambie.

Ce projet doit permettre d’offrir une alternative à la route entre Lubumbashi, capitale provinciale du Haut-Katanga, et le port tanzanien de Dar es-Salaam, via le poste-frontière de Kasumbalesa . Principale voie d’exportation de l’industrie minière de la Copperbelt, celle-ci est particulièrement congestionnée par les milliers de camions chargés de minerais qui l’empruntent chaque jour.

Proximité avec Moïse Katumbi

Partenaire potentiel du projet, Rulco est surtout connu pour ses activités de service auprès des entreprises minières dans le Haut-Katanga, où il est très implanté. Il était notamment le sous-traitant de Eurasian Resources Group sur le site de la mine de cuivre de Frontier, jusqu’à ce que la crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19 contraigne le groupe kazakh à rompre en avril dernier le contrat avec Rulco pour une durée indéfinie .

Rulco s’est également diversifié dans les travaux de génie civil en profitant de la proximité de son patron avec Moïse Katumbi, lorsque celui-ci était à la tête du Katanga. Il a notamment réfectionné en 2014 la plupart des axes routiers de la ville de Likasi, au nord-ouest de Lubumbashi. Quatre ans plus tard, Christakis Christodoulou a tenté de se positionner sur le projet destiné à réhabiliter la route entre Kasumbalesa et Sakania, en créant la Société de gestion de péage Sakania Mokambo Kasumbalesa, avant de voir le chantier lui échapper au profit de l’entreprise publique China Civil Engineering Construction . 

Cette déconvenue, qui s’ajoute aux difficultés sur le site minier de Frontier, explique l’intérêt de Rulco à s’associer avec Duna Aszfalt. Cette firme hongroise spécialisée dans la construction de routes a racheté en début d’année le projet entre Kasomeno et Mwenda au Groupe européen de développement Africa (GED Africa), propriété de l’homme d’affaires René Hutton-Mills. Cet entrepreneur hongrois, qui est le beau-frère de Moïse Katumbi, avait fait appel en 2019 à Sama Lukonde Kyenge, un proche du président Félix Tshisekedi désigné directeur général de la Gécamines, pour intercéder auprès de l’exécutif congolais et accélérer la signature d’un Memorandum of Understanding (MoU). Celle-ci est effective depuis le 26 novembre 2019. 

Africa Intelligence.

Related posts

Leave a Comment