Le nouveau président zambien Hakainde Hichilema va t-il retirer à Moïse Katumbi « son passeport diplomatique » et les multiples faveurs » de son pays ? (Katebwe John)

Hakainde

 Moïse Katumbi perd « ami personnel » et  » un allié de taille ». La défaite de Lungu aux élections présidentielles en Zambie est un coups de revers pour l’homme d ‘affaires congolais Moïse Katumbi.

La Zambie s’apprête à vivre l’alternance politique, avec la victoire quasi certaine de l’opposant Hakainde Hichilema qui est largement en tête à l’élection présidentielle de samedi passé face au Président de la République sortant Edgar Lungu.

L’opposition zambienne a appelé dimanche le président sortant Edgar Lungu à accepter la défaite, alors que les résultats partiels de l’élection présidentielle donnent une nette avance à son opposant de toujours, Hakainde Hichilema une récompense lui qui est à sa sixième tentative.

La Zambie qui partage une large frontière avec la République Démocratique du Congo dans sa partie Sud-Est constitue un acteur majeur dans la politique économique congolaise voire sécuritaire.

Si La Zambie exporte vers les provinces frontalières de la RDC plus de 5 millions de tonnes de farine de Maïs, elle dépend aussi de des retombés miniers en termes des taxes ou prétraitements des minerais transitant vers son territoire en provenance du Haut-Katanga.

MOÏSE KATUMBI « Financier du PF, Patriotic Front » , parti de Edgar Lungu?

 Jusqu’en 2001, Katumbi dirigeait des entreprises et était un proche allié du président de l’époque, Frederick Chiluba. Mais le successeur de Chiluba, Levy Mwanawasa, a lancé une ambitieuse croisade anti-corruption et a placé Katumbi sur une liste de personnes recherchées, l’accusant de « piller les ressources nationales » en association avec Chiluba.

La Zambie a accusé Katumbi de lui avoir « escroqué » 7 millions de dollars pour des fournitures d’équipement militaires non livrées selon Washington Times.

En décembre 2007, Katumbi et une délégation zambienne se sont rencontrés à Lomé, la capitale togolaise, où ils ont accepté à abandonner des charges contre Katumbi . L’homme d’affaires congolais est ensuite retourné en Zambie et  a ensuite commencé à traiter avec la famille Rupiah Banda et a ensuite été présenté à Lungu, alors ministre de la défense .C’est la lune  de miel entre Lungu et Katumbi.

Sous le président Michael Sata, Lungu a été ministre de la Justice et ministre de la Défense. Après la mort de Sata en octobre 2014, Lungu a été présenté comme candidat du Front patriotique au pouvoir lors d’une convention du Front patriotique à Kabwe, pour l’élection présidentielle  de janvier 2015. Lungu a prêté serment en tant que président de la Zambie le 25 janvier 2015 au National Heroes Stadium de la capitale Lusaka.

Katumbi est un financier majeur du PF parti d’Edgar Lungu et a de bonnes  relations   avec la famille Rupiah Banda notamment Henry Banda.

En échange de son financement du parti de Lungu, Katumbi a obtenu selon Zambia Watchdog, « contrats gouvernementaux et d’autres faveurs » y compris un « passeport diplomatique Zambien. L’opposition NDC avait mis même au défi le ministère de l’Intérieur d’expliquer comment le politicien congolais Moïse Katumbi aurait reçu un passeport diplomatique zambien.

Le secrétaire général du NDC, Mwenya Musenge, alors parti d’opposition, avait demandé au  gouvernement Lungu de  » clarifier de toute urgence cette question car elle pourrait compromettre la paix et la sécurité nationales » .

Edgar Lungu a soutenu « officiellement » le candidat Fayulu de Lamuka grâce a Katumbi

Cependant les relations de bon voisinage entre les deux pays se sont détériorées après le départ de Moïse Katumbi à la tête de la riche Province du Katanga, suivi de son démembrement. La coopération s’est empirée davantage pendant la campagne électorale pour l’élection présidentielle de décembre 2019 où la Zambie via son Président de la République Edgar Lungu.

Le gouvernement Kabila a émis plusieurs lettres de protestations au gouvernement Lungu sans succès.

Il (Katumbi) pousse la population congolaise à un soulèvement qui risque de plonger la République démocratique du Congo dans un chaos indescriptible et sans fondement. Il fait l’objet de poursuites devant les autorités de la République démocratique du Congo », a expliqué la RDC à la Zambie, puis s’est demandé pourquoi la Zambie l’héberge.

Une délégation de la conférence des évêques de la RDC avait  rencontré  Edgar Lungu, qui présidait  l’Organe de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) sur la coopération politique, la défense et la sécurité (troïka de la SADC) afin de solliciter son aide pour « la vérité des urnes »

En soutien à son  » ami personnel » Moïse, Lungu Edgar a soutenu « officiellement Lamuka » et son candidat unique Martin Fayulu en proposant au nom de la SADC « un recomptage des voix » pour contester l’élection de Félix Tshisekedi.

Zambie, Bastion de Katumbi tombe  aux mains  de Tshisekedi?

Avec sa défaite, Moïse Katumbi futur adversaire électoral du Président de la République de la RDC, Félix Tshisekedi perd un allié de taille, un accessit pour le président congolais Félix Tshisekedi qui pourrait profiter de l’occasion de se rapprocher  de Hakainde Hichilema, un pays frontalier  auquel les relations diplomatiques passaient difficilement à cause la vision politique d’Edgar Lungu proche de Katumbi, qui va faire surgir   des malentendus vieille des années 80 sur une partie de leur frontière commune de 1600 km. Et au moment où des travaux de démarcation de leur frontière terrestre commune, longue de 205 Km comprise entre les lacs Tanganyika et Moero se déroulent en ce moment.

 Katebwe John

Related posts

Leave a Comment