TRIBUNE : fortes probabilités que M. HAMMER encourage F. Tshisekedi à prendre des décisions sans que D. Trump ne soit nécessairement au courant (PATRICK MBEKO)

Mike Hammer et Félix Tshisekedi

Lorsqu’il a remporté les élections en 2016, Donald Trump avait été terriblement emmerdé par l’administration démocrate sortante qui n’avait pas hésité à monter de toute pièce certaines affaires (l’exemple de l’implication russe aux côtés de Trump) pour disqualifier son administration qui prenait la direction du pays. En observant et en analysant les décisions que prend l’administration Trump aujourd’hui, l’on se rend bien compte que celle-ci est décidée à ne pas faciliter la tâche à la prochaine administration démocrate. À chacun son tour.


En matière de politique étrangère, l’équipe Trump est en train de poser des gestes qui vont à l’encontre de l’approche privilégiée par les démocrates dans certains dossiers. En RD Congo, où l’ambassadeur américain Mike Hammer milite pour une mise à l’écart de Joseph Kabila, il y a de fortes probabilités que le diplomate américain et quelques personnes au département d’État encouragent Tshisekedi à prendre des décisions dans ce sens, tout en lui assurant le soutien étatsunien… sans que Donald Trump ne soit nécessairement au courant.


Si cela devait arriver, alors l’on assistera dans un premier temps à une paralysie des institutions et dans un second temps à un affrontement direct entre Joseph et Félix. Les répercussions seront terribles aussi bien pour le Congo que pour la région. À moins d’une intervention dissuasive de la SADC, personne ne devrait sortir vainqueur de cette épreuve de force, selon le scénario américain. Pourquoi ?
Parce que la stratégie du sacrifice utile consiste à se servir d’un pion comme élément sacrificiel pour neutraliser un autre élément. Autrement dit, se servir de Félix Tshisekedi pour neutraliser Joseph Kabila, tout en se disant que le premier sera lui aussi supprimé. Ce n’est pas un hasard si, comme l’a écrit le journal Le Monde, Mike Hammer, tout comme un certain nombre de diplomates américains et européens, considère Félix Tshisekedi comme un président de transition. En attendant les prochaines élections.

Related posts

Leave a Comment