Explosions à Beyrouth : 50 morts et 2.750 blessés selon le dernier bilan, jour de deuil national mercredi

L’origine de ces explosions reste pour le moment inconnue

Deux fortes explosions ont secoué ce mardi la capitale libanaise Beyrouth au-dessus de laquelle s’élève un épais nuage de fumée. Les fortes déflagrations, qui ont eu lieu dans la zone du port, ont été entendues dans plusieurs secteurs de la ville. Elles ont fait 50 morts et 2.750 blessés, selon le dernier bilan.

« C’est une catastrophe dans tous les sens du terme », a déploré le ministre de la Santé, Hamad Hassan, interrogé par plusieurs télévisions alors qu’il visitait un hôpital de la capitale. « Les hôpitaux de la capitale sont tous pleins de blessés », a-t-il souligné, appelant à transporter les autres blessés vers des établissements de la banlieue.

De son côté, Georges Kettaneh, le président de la Croix-Rouge libanaise, a évoqué « des centaines de blessés » dans une déclaration à la télévision libanaise LBC. « On est submergé par les appels téléphoniques », a-t-il précisé. Les vitres de nombreux immeubles et magasins ont volé en éclats. D’épais nuages de fumée orange s’élèvent au-dessus de la capitale.

Un incident au port ?

Les médias locaux ont diffusé des images de personnes coincées sous des décombres, certains couverts de sang. Selon des informations préliminaires de médias locaux, l’explosion serait le résultat d’un incident au port de Beyrouth. Dans une première réaction d’un responsable, le directeur général de la Sûreté générale, Abbas Ibrahim, a déclaré que les explosions étaient peut-être dues à des « matières explosives confisquées depuis des années », mais ajouté que l’enquête en cours devrait déterminer « la nature exacte de l’incident ».

Le président libanais, Michel Aoun, a convoqué mardi soir une « réunion urgente » du Conseil supérieur de la Défense, ont annoncé ses services. De son côté, le Premier ministre Hassan Diab a décrété une journée de deuil national mercredi « pour les victimes de l’explosion du port de Beyrouth ».

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a apporté ce mardi soir le soutien de la France aux autorités libanaises. « La France se tient et se tiendra toujours aux côtés du Liban et des Libanais. Elle est disposée à apporter son assistance en fonction des besoins qu’exprimeront les autorités libanaises », a-t-il indiqué sur Twitter. « Alors que Beyrouth vient d’être durement touchée par des explosions, la France présente ses condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux nombreux blessés », a-t-il ajouté.

Peu après, Emmanuel Macron a lui aussi tweeté : « J’exprime ma solidarité fraternelle avec les Libanais après l’explosion qui a fait tant de victimes et de dégâts ce soir à Beyrouth. La France se tient aux côtés du Liban. Toujours. » « Des secours et moyens français sont en cours d’acheminement sur place », a-t-il ajouté.

20minutes

Related posts

Leave a Comment