kinsevere_mine

First Cobalt Corp a annoncé  avoir signé un accord avec Glencore et conclu un accord provisoire avec une unité de China Molybdenum Ltd pour l’approvisionnement en cobalt de la République démocratique du Congo.

Les accords interviennent après que First Cobalt a obtenu le mois dernier 10 millions de dollars canadiens de prêts et de subventions du gouvernement pour accélérer le démarrage et l’expansion de la première raffinerie de cobalt en Amérique du Nord dans la province canadienne de l’Ontario.

La RDC est le premier producteur mondial de cobalt, un minerai crucial pour les batteries lithium-ion qui soutiennent le  secteur des véhicules électriques en pleine croissance.

La société torontoise First Cobalt a déclaré qu’elle s’approvisionnerait en hydroxyde de cobalt aux prix du marché en vigueur auprès de la Kamoto Copper Co de Glencore pendant cinq ans à compter du quatrième trimestre de 2022.

La société canadienne a également déclaré qu’elle avait l’intention de conclure un contrat définitif avec la filiale de China Moly IXM SA pour le cobalt de l’exploitation minière massive de la CMOC Tenke Fungurume en RDC au cours de la même période.

Il n’était pas immédiatement clair quelle quantité d’approvisionnement proviendrait de chaque mine; First Cobalt n’a pas divulgué de chiffres précis.

Les accords représentent 90% de la capacité projetée de l’usine canadienne, produisant 22 250 tonnes par an de sulfate de cobalt de qualité batterie, a indiqué la société.

La construction de l’usine de 77 millions de dollars canadiens, à environ 600 kilomètres (373 miles) de la frontière américaine, devrait commencer à la mi-2021, a déclaré la société.

(REUTERS) Jeff Lewis; Édité par David Gregorio

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.