RDC: Gestion de la Capitale Kinshasa: Ngobila en réunion contradictoire à l’IGF

Gentiny Ngobila

L’invitation de l’Inspection générale des Finances (IGF), adressée le 29 septembre au gouverneur de la ville de Kinshasa, est visible à travers les réseaux sociaux aussitôt après sa réception à l’Office du premier des Kinois. Il est demandé à Gentiny Ngobila Mbaka de se présenter ce vendredi 1er octobre à l’IGF à 10 heures en vue de prendre connaissance des conclusions découlant de la mission de contrôle de gestion auprès du gouvernement provincial.

Jules Alingete Key l’exhorte à se présenter accompagné du ministre provincial en charge des Finances et de son conseiller financier.
En guise de réaction sur radio Top FM, le président de l’Acaj a laissé entendre qu’il s’agit d’une réunion contradictoire entre les missionnaires et les hauts responsables du gouvernement de la ville-province afin de signer un Procès verbal (PV).

Ce n’est qu’après, à en croire Me Kapiamba, que l’IGF va envoyer le rapport à qui de droit, notamment au Procureur général près La Cour de cassation, pour des dispositions compétentes. Cet avocat à la tête de l’Ongdh dénommée Acaj n’avait pas manqué d’indiquer que la mission par l’Inspecteur en chef des Finances avait duré trois mois.

Le gouvernement provincial a lancé, depuis plusieurs jours, l’opération dite Kin Bopeto dont les résultats par rapport à l’assainissement de la ville-province sont encore loin d’être engrangés. La saison sèche s’est terminée sans actions d’envergure pour le curage des caniveaux et la lutte anti érosive par le déblai à certains endroits et le remblai à d’autres. Les conséquences se font déjà sentir après la pluie.

Les routes se défoncent davantage, le sol s’érode sans désemparer sur les sites déjà problématiques. La destruction du grand marché Zando pour sa modernisation soulève encore plusieurs questions avant le démarrage de la construction de cet ouvrage. Lassés d’attendre, plusieurs anciens occupants sont rentrés aux alentours.

A-t-il obtenu les moyens financiers conséquents pour mener à bon port l’opération lancée avec l’appui du Président de la République ainsi que d’autres problèmes liés à la gestion de la mégapole ? La mission de l’IGF va bien fixer l’opinion.
Il n’est pas exclu que d’autres autorités provinciales soient aussi invitées à la suite du même dossier. Le programme du gouvernement provincial a été auparavant avalisé par la Chambre des élus de Kinshasa.

CNTV

Related posts

Leave a Comment