La République démocratique du Congo, vitrine fissurée de la Chinafrique

Mine_sud-kivu

Signé en 2008 sous Joseph Kabila, le mégacontrat « minerais contre infrastructures » demeure un mirage : aucun des 31 hôpitaux prévus par Pékin n’a été construit, pas plus que les deux universités annoncées. Ce devait être le « contrat du siècle ». La démonstration parfaite de ce partenariat « gagnant-gagnant » que la Chine promet à l’Afrique. En 2008, Joseph Kabila avait validé avec Pékin une gigantesque opération de troc : du cobalt et du cuivre de son pays contre la construction d’infrastructures. Pour celui qui était alors président…

Read More

Contrat chinois: « Congo Management » , une « compagnie fantôme »?Le bureau « Ekanga » qui dépendait directement de Kabila sera remplacé par un conseil d’administration ministériel

mine

La République démocratique du Congo (RDC) a commencé à examiner un accord de 6,2 milliards de dollars sur les minerais contre infrastructures avec la Chine, qui fait l’objet de critiques croissantes depuis l’arrivée au pouvoir du président Félix Tshisekedi il y a près de trois ans. Le conseil des ministres congolais a accepté de créer une commission chargée d’enquêter sur « les problèmes juridiques, techniques et financiers majeurs constatés dans l’accord de collaboration » entre les deux pays, selon le procès-verbal de la réunion publié sur le site Internet du cabinet du…

Read More

La RDC réexamine son accord de 6 milliards de $ « d’infrastructures contre minerais » avec des investisseurs chinois(Reuters)

Le gouvernement de la République démocratique du Congo réexamine son accord « infrastructures contre des minerais  » de 6 milliards de dollars avec des investisseurs chinois dans le cadre d’un examen plus large des contrats miniers, a déclaré à Reuters le ministre des Finances Nicolas Kazadi. Le président Félix Tshisekedi a déclaré en mai que certains contrats miniers pourraient être revus car ils craignent qu’ils ne profitent pas suffisamment au Congo, qui est le plus grand producteur mondial de cobalt et le premier mineur de cuivre en Afrique. Son gouvernement a…

Read More

RDC: Felix Tshisekedi retire définitivement le contrat du géant public chinois Three Gorges signé par Kabila en 2018

Félix Tshisekedi au Bureau

Trois ans après la signature du contrat avec la présidence de Joseph Kabila, le géant public chinois Three Gorges se voit définitivement retirer l’exclusivité pour le développement du barrage d’Inga III. Marginalisé depuis l’alternance au sommet de l’Etat congolais en 2019, Bruno Kapandji, le patron de l’Agence pour le développement et la promotion du Grand Inga (ADPI) se voit contraint de renoncer définitivement au contrat négocié par ses soins en 2018 avec l’entreprise publique chinoise Three Gorges, et qui portait sur le développement du seul méga-barrage d’Inga III. En réponse…

Read More

Mines: la RDC «perdante» sur les «contrats chinois» de 2008, selon l’ONG Afrewatch

Qu’est devenu l’argent des contrats chinois en RDC ? Selon une ONG congolaise, Afrewatch, l’État serait largement perdant dans ce qui avait été qualifié en 2008 de « contrats du siècle ». Un consortium d’entreprises chinoises devait accorder 6 milliards de dollars de prêts au pays et bénéficié d’un accès privilégié à ses ressources minières. Afrewatch s’est penché sur cette convention « mines contre infrastructures ». Afrewatch a enquêté pendant cinq mois sur la Sicomines et la convention sino-congolaise de 2008, qui est à l’origine de la création de cette joint-venture. La Chine devait accorder plus de 6 milliards de…

Read More

RDC: Nicolas Kazadi et JC Kabongo ont rencontré Rothschild et autres cabinets d’affaires en vue de renégocier les contrats chinois

nicolas_kazadi

Fort de sa volonté de rediscuter avec Pékin les contrats passés par l’ex-président Joseph Kabila, le premier cercle de Félix Tshisekedi a consulté de nombreux cabinets d’avocats et banques conseil pour ce qui s’annonce d’ores et déjà comme une tâche herculéenne. Révélée par Africa Intelligence début mai , la volonté du cabinet de Félix Tshisekedi de remettre à plat les accords passés avec la Chine sous la mandature de l’ex-président Joseph Kabila est, à ce jour, demeurée un vœu pieux. Lors de deux passages successifs à Paris fin avril puis,…

Read More