frontière RDC-BENI - OUGANDA

Arrivé par la route, l’ougandais Dott Services repart avec les minerais

Constructeur du très important axe routier reliant l’Ouganda à la RDC, le groupe Dott Services a acquis dans la foulée des sites miniers extrêmement stratégiques. Situés dans la province du Maniema, où vient de débuter une campagne d’exploration, ils sont riches en « 3T ».

Début juin, la société congolaise Punia Kasese Mining (PKM) s’est mise à la recherche de pilotes pour l’avion Cessna Citation Mustang et l’hélicoptère Bell 505 qu’elle a récemment achetés. Les deux aéronefs permettront de convoyer plus facilement le personnel de PKM vers les sept sites miniers que la société a acquis en novembre dans la province du Maniema, à l’est de la RDC, voire d’y faciliter la réalisation de certains levés aéroportés.

PKM, joint-venture créée entre le groupe ougandais de construction Dott Services (70 %) et la compagnie publique congolaise Sakima (Société aurifère du Kivu et du Maniema, 30 %), avait obtenu la cession par cette dernière de sept de ses actifs miniers. Ceux-ci, sur lesquels les équipes de Dott Services avaient effectué des due diligences à partir de janvier 2020, sont riches en étain, tantale et tungstène (les « 3T »), ainsi qu’en niobium et en monazite. En sus de la réalisation d’une étude de faisabilité des projets miniers, Dott Services s’est engagé auprès de la société d’Etat congolaise à réhabiliter les infrastructures hydroélectriques et de transport de la zone.

Renforcer le commerce et la sécurité

Dott Services – dirigé par l’homme d’affaires d’origine indienne Boinapally Venugopal Rao et actif en Ouganda, au Soudan du Sud et en Tanzanie – est en effet un spécialiste de ce type de travaux. Quelques semaines avant de former la joint-venture minière PKM avec Sakima, en septembre, l’entreprise avait signé un contrat en vue de la construction de 223 kilomètres de routes dans le nord-est de la RDC pour faciliter la liaison avec l’Ouganda voisin.

Ces travaux, sur les axes Mpondwe-Kasindi-Beni (80 kilomètres), Beni-Butembo (54 kilomètres) et Bunagana-Rutshuru-Goma (89 kilomètres), ont démarré officiellement le 16 juin, avec la pose de la première pierre, en présence des présidents ougandais Yoweri Museveni et congolais Félix Tshisekedi. Le chantier routier, dans lequel Kampala a promis d’investir 53 millions de dollars, est extrêmement stratégique pour les chefs d’Etat : outre renforcer le commerce entre les deux pays, les voies doivent aider à contenir l’avancée des groupes rebelles présents dans l’est de la RDC, qui multiplient les violences dans les Kivus congolais, mais menacent aussi le développement des actifs pétroliers dans le lac Albert ougandais. 

 Africa Intelligence

Une réflexion sur “ Le groupe Dott Services, constructeur des routes RDC-Ouganda a acquis des sites miniers dans le Maniema (AI)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.