RDC : marche du 23 juillet, le FCC recrute et motive des figurants

logo FCC

Officiellement reporté au motif sécuritaire lié au risque d’infiltration des partisans de l’opposition dont certains combattants pro – UDPS en vue de semer la confusion et au respect du mot d’ordre gouvernemental lié au risque de la propagation du COVID-19 durant la marche,  le Front Commun pour le Congo avait visiblement d’autres soucis à se faire ; sa capacité à mobiliser à l’instar d’autres formations politiques serait la cause principale du report, d’où son recourt  à sa vielle  stratégie consistant à payer des jeunes pour gonfler le nombre.

Plusieurs fois reportée, la marche du Front Commun pour le Congo pourrait finalement avoir lieu ce jeudi 23 juillet 2020.

Ce report semble avoir été motivé par un seul souci : « Mobiliser » en vue de justifier sa majorité parlementaire et rivaliser avec d’autres structures politiques de la capitale. D’où le recours à sa vielle méthode, qu’il qualifie de motivation, le paiement des jeunes qui vont accepter de descendre dans la rue avec drapelets, banderoles et effigies pro-FCC.

La stratégie adoptée reste la même, chaque parti politique, membre de la coalition au pouvoir doit recruter des figurants. Le prix fixé pour la manifestation est de 10 $ américains en raison de 5 $ avant la marche et 5 $ à la fin de la manifestation.

A Masina quartier Imbali communément appelé « Petro – Congo » c’est un responsable de NOGEC (parti politique affilié au FCC), un ancien et habitué du quartier, qui est revenu pour recruter encore.

Cependant cette fois-ci la tâche n’est pas facile ;  inquiets ces jeunes lui exigent la somme de 20 $ estimant que les risques sont énormes, craignant un affrontement avec les combattants de l’UDPS (Wewas) et les partisans de Lamuka qui sont nombreux et partout dans la capitale kinoise.

Face à ce risque ces jeunes exigent d’être payés du coup, argumentant aussi les mauvaises pratiques anciennes où ils doivent se battre pour récupérer leurs soldes après chaque manifestation passée.

Un terrain d’attente semble avoir été trouvé par ce responsable membre du NOGEC, il a accepté de donner le montant de 10 dollars au début de la manifestation, et invite ces jeunes d’être nombreux au début de la manifestation afin de faire une bonne impression car la presse sera là pour prendre des images.

Le Front Commun pour le Congo, « FCC » en sigle, plate-forme de l’ancien Président Joseph Kabila, majoritaire à l’Assemblée Nationale dont est issu l’actuel Premier Ministre Sylvestre Inlukamba, tient lui aussi à descendre dans la rue cette semaine. Cette plate-forme tient à protester contre la dépréciation du Franc Congolais face aux devises étrangères, la hausse des prix des denrées alimentaires et autres.

Team Congovirtuel

Related posts

Leave a Comment